mercredi 16 janvier 2019

Projets des écoresponsables (janvier 2019)

La vingtaine d’élèves écoresponsables se sont répartis dans plusieurs commissions, qui travaillent sur des thèmes différents. En voici les principaux :
Commission « jardinage » :
Le 16/10/18 , l’équipe de jardinage a pu commencer à travailler sur l’espace naturel du collège. Une partie du groupe s’est occupée des bacs à plantes, tandis qu’une autre s’est occupée des arbres pour la haie bocagère qui va servir à séparer le plateau de l’espace jardinage. Dans cette même équipe, une partie a déraciné les arbres afin que la seconde partie les replante au niveau de la haie. Nous comptons au total 5 arbres replantés. Du coté des bacs, le groupe a désherbé et rajouté du chanvre.

Commission « cantine »:
Le groupe cantine s’est occupé de rédiger des questions pour les dames de cantine pour leur interview. Un montage vidéo sera fait dans les prochaines semaines, pour sensibiliser tous les élèves à l’équilibre alimentaire et au travail réalisé en cuisine, au niveau des légumes notamment.

Commission « sortie de fin d’année » :
Le groupe qui devait s’occuper de la sortie de fin d’année a poursuivi ses recherches. Nous sommes tous impatients de savoir où se déroulera notre sortie de fin d’année, qui concernera les élèves écoresponsables.

Commission « énergies » :
Le groupe des énergies a réalisé des affiches pour demander aux élèves d’éteindre les écrans d’ordinateur (et non pas juste les laisser en veille). Ces affiches ont été mises dans les salles avec plusieurs ordinateurs : CDI, salles informatiques, salle de technologie, salle des professeurs.
Ce groupe a aussi travaillé sur les énergies renouvelables, en vérifiant le fonctionnement du panneau solaire près du jardin ... et actuellement, il fonctionne bien. Ils se sont aussi renseignés sur les éoliennes afin d'alimenter le cabanon en électricité via une éolienne ou le panneau solaire.

Commission « solidaire » :
Le groupe « solidarité » est parti le 20/12/18 interviewer les restos du cœur à Saint Lubin des Joncherets. Un compte-rendu vidéo sera bientôt transmis.

Commission « fontaine » :
Une partie du club s'est chargé d'envoyer une demande au créateur de la fontaine afin de pouvoir la modifier en y ajoutant des plantes.
Article rédigé par Léa, Marine et Léo

lundi 14 janvier 2019

dimanche 13 janvier 2019

Une sensibilisation aux violences intrafamiliales


"Silence, violences !"

La préfecture d’Eure et Loir a monté un projet pour sensibiliser les élèves au thème de la violence faite aux femmes, et notamment dans le cadre intrafamilial.
Notre collège est l’un des cinq établissements scolaires du département à avoir bénéficié de cette intervention, menée par six intervenants auprès de nos classes de 3e.

Concrètement, le jeudi 10 janvier 2019, nos classes de 3e se sont rendues au centre socio-culturel de Brezolles (deux classes à la fois, soit environ 45 élèves) pour participer à cette action menée par six intervenants : une avocate, une juriste travaillant pour le CIDFF (Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles), une gendarme spécialisée dans ce domaine de prévention et trois acteurs.
A signaler également que plusieurs personnes supplémentaires étaient présentes le matin, dont madame la Préfète d’Eure et Loir et monsieur le Maire de Brezolles.

Après un temps de présentation de chacun des six intervenants, l’intervention s’est ensuite déclinée en trois scènes montrant l’évolution de la violence au sein d’un couple, sur une période de 10 ans. Dans chaque scène, un ou deux élèves étaient invités à participer, en jouant lui-même un rôle et en répondant avec ses idées personnelles sur les questions qui lui étaient adressées.
Présentation des six intervenants
Première scène
Première scène, avec participation d'une élève

Deuxième scène, avec participation d'un élève
Troisième scène, avec participation de deux élèves
Puis après chaque scène, un débat était engagé entre les intervenants et l’ensemble des élèves, pour revenir sur ce qu’ils avaient compris, pour définir les différentes formes de violence qui existent (morale, physique, économique…) et pour expliquer ce que dit la loi par rapport à telle ou telle infraction.
Débat après la 1ère scène
 Débat après la 2e scène (voir les deux traits vidéos ci-dessous) :

 
Cette intervention a beaucoup été appréciée par nos élèves, notamment par la qualité des situations proposées permettant aux élèves d’aborder concrètement ce sujet très sensible.

Le collège de Brezolles remercie la Préfecture pour la mise en place de cette animation, ainsi que chacun des intervenants.

Article rédigé par M. Ollivier

dimanche 25 novembre 2018

Lutte contre le harcèlement


« Lutte contre le harcèlement »
Le collège au cœur de l’actualité

Ecouter, réfléchir, réagir, agir
Les 6èmes ont la parole

«Semaine du 5 au 9 novembre 2018 »

Dans le cadre du C.E.S.C. (Comité d’Education à la Santé et à la Citoyenneté), différentes actions et interventions encadrées par des personnels du collège ou par des partenaires externes vont être proposées aux élèves tout au long de cette année scolaire.
Cette année, « La journée nationale de lutte contre le harcèlement » était le Jeudi 8 Novembre2018. Aussi, tout au long de cette semaine, les élèves de 6ème ont participé à des actions spécifiques afin de les sensibiliser et les informer aux problèmes de harcèlement et de violence.

« Potes et Despotes »
Les élèves de 6èmes font du théâtre…pour apprendre à vivre ensemble au collège.

Le support : « Potes et Despotes » est un outil qui permet de faire jouer aux élèves des saynètes interactives pour parler du respect, des violences et des différences »

Nous avons donné l’occasion à tous les élèves de 6ème de mettre en scène des situations qui peuvent être vécues au quotidien par nos élèves, encadrés par la C.P.E et les Professeurs Principaux.

La démarche adoptée :
3 saynètes ont été choisies par chaque professeur principal, des élèves se proposent pour jouer un des dialogues devant leurs camarades

« Ras l’bol : les relations parents-adolescents » 
On lit, on mime et on y met le ton…..chacun se met dans la peau de son personnage…Et ça marche !!!

Les dialogues mis en scène parlent des différences (le handicap), des insultes, des relations garçons-filles (discrimination sexiste), les risques, les relations ados-adultes.

« C’est pas mes oignons : les gestes qui agressent l’autre »
On joue, et ensuite chacun y va de son avis, le débat s’ouvre…

Situations fictives ou situations réelles, vécues ou observées, les élèves s’expriment et se confient ou donnent leur avis.

« A partir du moment où on commence à en parler ça devient plus facile… »

« Intervention de l’association OLYMPIO »
« Les mots qui fâchent… »

L’Association OLYMPIO fait de la prévention et de la sensibilisation, auprès des élèves. Francis, comédien de profession a passé une journée au collège en animant une séquence d’1h30 sur les 4 classes de 6ème sur LA GESTION DES CONFLITS : Du conflit à la violence « Les mots qui fâchent »

Un décor proposant les raisons ou situations qui peuvent expliquer pourquoi « ces mots qui fâchent… »

A partir de ce décor composé de figurines, différentes situations de conflit sont évoquées :
Déception sentimentale, volonté de domination, sentiment d’injustice, problèmes de famille….autant d’évènements qui peuvent donner lieu à du conflit.

« Nous sommes dans un conflit à partir du moment où nous ne sommes pas d’accord avec l’autre »
« Un conflit n’implique pas nécessairement de la violence »

Les élèves interviennent, expliquent quels sont les mots qui fâchent (insultes, moqueries, attitude…) qui font basculer le conflit dans la violence (verbale, physique, morale).
Suite aux débats, des élèves mettent en scène une situation, d’autres interviennent pour changer une attitude, une parole, donner un avis.

Des échanges, de l’écoute, des moments de partage de situations vécues.

 « Une discussion ne peut se poursuivre s’il y a insulte, énervement ou une porte qui claque »
« Si l’on perd le contrôle de la discussion, la parole n’est plus entendue. »

Article rédigé par Mme Hodeau, CPE du collège

mardi 20 novembre 2018

Intervention d’une chercheuse en génétique (15 novembre 2018)


Notre collège s’est inscrit à l’opération nationale « 1000 chercheurs dans les écoles ». Nous avons eu la chance d’être retenus, parmi les très nombreuses demandes … et nous avons par conséquent bénéficié de l’intervention d’une chercheuse en génétique, madame Marine GEOFFROY. Cette scientifique travaille pour le laboratoire i-Stem basé à Evry, au Sud de Paris. 
Madame Geoffroy lors de sa présentation avec la classe de 3eD

 Ainsi, le jeudi 15 novembre, chaque classe de 3e a participé à la présentation qui a notamment abordé :
·              * la génétique, avec les notions de gènes et d’ADN (molécule qui porte nos messages génétiques)

·              *  les maladies génétiques et les trois types de thérapies possibles :
-          la thérapie génique (on essaie de corriger directement le programme génétique dans les cellules, en modifiant l’ADN anormal)
-          la thérapie cellulaire (on remplace des cellules qui sont anormales)
-          la thérapie pharmacologique (on apporte des molécules chimiques qui vont traiter la maladie)

·            *  les différents métiers de la recherche. Madame Geoffroy a insisté sur le fait qu’un laboratoire de recherche scientifique ne contient pas que des personnels ayant suivi des études scientifiques. En effet, le personnel est également composé de secrétaires, de personnels de maintenance …

·           * le parcours personnel de madame Geoffroy. Elle a présenté ses motivations (le goût des sciences, le travail en équipe, le plaisir de rechercher des éléments inconnus jusque-là …) et son parcours de formation à l’université. Madame Geoffroy a une thèse de biologie et travaille maintenant dans l’équipe pharmacologique des dystrophies des ceintures, maladie qui provoque une perte progressive de la force des muscles du bassin et des muscles des épaules. 

Concrètement, madame Geoffroy et son équipe travaillent sur de la thérapie génique, pour essayer de remplacer les gènes malades par des gènes sains. Et puisque les programmes de recherche scientifique sont des programmes internationaux, madame Geoffroy a expliqué que l’anglais jouait un rôle important, à la fois pour consulter les publications des autres chercheurs … mais aussi pour pouvoir communiquer, notamment lors des congrès internationaux où les différents laboratoires se retrouvent pour présenter leurs avancées.

Au cours de son intervention,  madame Geoffroy a expliqué aux élèves l’importance de l’AFM (Association Française contre les Myopathies), que nous connaissons notamment à travers le week-end du Téléthon qui permet, chaque année, de récolter de l’argent. Une partie de cet argent sert justement à financer de la recherche scientifique : le laboratoire i-Stem est financé à 60 % par l’AFM et à 40 % par des aides publiques de l'INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale)

Le Téléthon aura lieu les 7 et 8 décembre 2018. Chaque don pourra contribuer à faire avancer la recherche médicale !        https://www.afm-telethon.fr/

Le collège de Brezolles remercie madame Geoffroy pour son intervention auprès de tous ses élèves de 3e.

Article rédigé par Mr Ollivier